Hongrie-Le Fidesz précise les contours des "zones de transit"

le
0

BUDAPEST, 9 septembre (Reuters) - Les "zones de transit" pour demandeurs d'asile que les autorités hongroises veulent créer à la frontière serbe seront isolés du territoire national et les demandeurs déboutés reconduits en Serbie, a annoncé mercredi un membre du Fidesz, le parti au pouvoir. Gergely Gulyas, qui s'adressait à la presse, a par ailleurs à nouveau estimé qu'il n'y avait pas lieu de parler de répartition des réfugiés tant qu'ils continuent à affluer en masse. Prié de dire si les zones de transit seraient similaires aux centre de rétentions de la police, il a répondu : "Ils ne seront pas identiques, parce que ces zones ne seront pas fermées du côté serbe. Nous ne voulons surtout pas empêcher ceux sont arrivés par là d'y retourner. Côté hongrois, ils seront évidemment fermés." La nouvelle législation qui ferme de fait la frontière sud aux migrants et prévoit l'ouverture de ces "zones de transit" a été adoptée vendredi au Parlement. Les autorités ont entrepris la construction d'une clôture le long des 175 km de frontière avec la Serbie et, en vertu du texte adopté vendredi, la franchir ou l'endommager sera considéré comme un délit passible de trois ans de prison. Le Premier ministre Viktor Orban a par ailleurs annoncé que la police hongroise serait déployée à la frontière après le 15 septembre et que l'armée serait également mise à contribution si le Parlement donne son feu vert. (Krisztina Than, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant