Hongkong suffoque dans un nuage de pollution

le
0
Depuis la mise en place de nouvelles mesures qui prennent mieux en compte les risques sanitaires, le territoire autonome enregistre des niveaux de pollution inquiétants.

À Hongkong, la pollution fait partie du quotidien. Mais, depuis le 30 décembre, l'ancienne colonie britannique publie de nouvelles mesures, plus précises, de la pollution atmosphérique. Résultat: la pollution enregistrée a rarement quitté la zone d'alerte. Le plus haut niveau de dangerosité a même été atteint à quatre reprises. À chaque fois, le gouvernement a invité les habitants à limiter leurs déplacements en extérieur. L'indice, allant de 1 à 10, mesure les niveaux de concentration de plusieurs particules polluantes. Il prend en compte les risques sanitaires encourus. Les données sont comparées avec les admissions hospitalières pour troubles respiratoires et cardiovasculaires.

Le nouvel indice a toutefois reçu un accueil mitigé chez les Hongkongais, partagés entre inquiétude et indi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant