Hongkong : Pékin garde la main lors des législatives

le
0
L'opposition démocratique progresse en voix, mais ne conserve qu'une minorité de blocage au Parlement.

À Hongkong

Alors que des analystes prédisaient une percée historique des «démocrates», les résultats des élections législatives de dimanche ont fait l'effet d'une douche froide à Hongkong. «J'assume pleinement la responsabilité politique de l'échec de ces élections», a déclaré solennellement le président du Parti démocrate, Albert Ho, après s'être incliné devant le parterre de journalistes pour ajouter encore plus de gravité à l'annonce de sa démission. La participation - 53 % des 3,4 millions d'électeurs -, en hausse par rapport aux 45,2 % du précédent scrutin en 2008, avait été envisagée dans un premier temps comme un avantage pour le camp démocrate.

En effet, pour la première fois depuis le retour de Hongkong dans le giron de la Chine en 1997, plus de la moitié des membres du Legco (Parlement) étaient élus au suffrage direct. Les autres membres de l'Assemblée hongkongaise étaient désignés comme auparavant par un double système complexe d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant