Hongkong honore les morts de Tiananmen

le
0
De nombreuses voix s'élèvent pour réclamer la vérité sur la répression du mouvement étudiant de 1989.

Hongkong

Dans le hall de la City University of Hongkong, «la déesse de la Démocratie», réplique de la célèbre statue de la Liberté qui fut érigée par les étudiants chinois sur la place Tiananmen au printemps 1989, invite les passants à se rendre au mémorial du 4 juin, à l'étage. À l'intérieur du petit musée temporaire, des dizaines de touristes de Chine continentale sont assis, médusés. Venus dans la place financière pour faire des emplettes, ils ont été alpagués par de jeunes militants qui les ont convaincus de venir voir de plus près ce que Pékin s'applique à faire disparaître de la mémoire chinoise.

Sur un écran défilent les images d'archives des soldats tirant aux alentours de la place Tiananmen et des chars avançant, broyant les élans démocratiques d'alors. Des photos de cadavres, certains à moitié écrasés, sont punaisées sur un mur,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant