Hongkong, capitale des «globe-shoppers»

le
0
Global Blue, spécialiste des dépenses des voyageurs internationaux, lance un «globe shopper city index».

Après les «globe-trotters», l'époque est aux «globe-shoppers». Ces nouveaux voyageurs n'hésitent pas à parcourir la planète en quête du meilleur rapport qualité-prix pour leurs achats.

Pour les guider, Global Blue, une société basée en Suisse spécialiste des dépenses des voyageurs internationaux, a lancé un «globe shopper city index», un indice mesurant «le pouvoir de séduction des grandes métropoles dans le monde en matière de shopping touristique international».

Il est calculé suivant trente-huit critères, regroupés en cinq catégories: magasins, prix, hôtels, transports, culture et climat. Tout est passé en revue du nombre de vols passagers par an à la possibilité de pouvoir aisément marchander. Et cette année, Hongkong arrive en tête du classement.

L'ex-colonie britannique du sud de la Chine a obtenu la note de 68,5 sur 100 grâce aux facilités qu'elle offre et à son large choix de bou­tiques. Les longues périodes de solde, 22 semaines par an, et le multilinguisme du personnel des boutiques ont été considérés comme ses plus grands points forts. Côté points faibles: les prix des chambres d'hôtel, qui ont tendance à grimper face à l'affluence des touristes chinois nouvellement fortunés, et les tarifs des taxis qui, comparés à d'autres villes asiatiques, sont élevés.

Si des villes comme Ho Chi Minh, au Vietnam, ou Dacca, au Bangladesh, affichent des prix très abordables, le manque de variété des magasins et la «désorganisation ambiante» les ont reléguées en bas du classement.

L'an dernier, plus de 41,9 millions de touristes ont afflué à Hongkong pour y dépenser 253 milliards de dollars hongkongais (25 milliards d'euros), selon l'office de tourisme.

Kuala Lumpur, en Malaisie, avec ses centres commerciaux gigantesques, arrive en deuxième place du classement, suivie par Shanghaï, Pékin, Singapour, Sydney, Bangkok et Tokyo pour les gagnants asiatiques.

Mais, pour le président de Global Blue, Per Setterberg, «même si Hongkong est une destination phare en Asie, de nombreux acheteurs asia­tiques considèrent encore les capitales européennes comme leurs endroits préférés pour faire du shopping dans le monde. Ce sont le foyer des grandes marques et, pour eux, l'expérience de shopping n'en est que plus excitante».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant