Hong Kong-Un site interdit à deux leaders étudiants

le
0

HONG KONG, 27 novembre (Reuters) - Deux chefs de file du mouvement démocrate hongkongais interpellés mercredi lors de l'évacuation du quartier de Mong Kok où les manifestants campaient depuis la fin septembre ont été remis en liberté provisoire jeudi avec interdiction de retourner sur le site. Joshua Wong, Lester Shum et l'avocat Leung Kwok-hung, qui a également interdiction de se rendre à Mong Kok, ont été inculpés d'entrave à l'exercice de la justice. Ils doivent comparaître le 14 janvier. Lester Shum juge les conditions de sa remise en liberté inacceptables dans la mesure ou son lieu de travail se trouve à proximité du secteur qui lui est interdit. "Je vais voir avec mon avocat si nous faisons appel ou pas", a-t-il déclaré. Une centaine de personnes ont été arrêtées au cours des deux derniers jours à Mong Kok. Le quartier de l'Amirauté, où les manifestants étaient plus nombreux, a quant à lui été partiellement évacué il y a une semaine. Les militants démocrates contestent les conditions fixées cet été par Pékin pour l'élection du chef de l'exécutif local, en 2017. Ils s'opposent notamment à la sélection préalable des candidats par un comité dont les membres seront en partie désignés par le pouvoir. Au plus fort de la protestation, plus de 100.000 personnes ont défilé dans les rues de Hong Kong, mais le mouvement ne rassemble plus aujourd'hui que quelques centaines d'étudiants. (Clare Baldwin, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant