Hong Kong-Un groupe étudiant envisage de renoncer aux manifestations

le
0

HONG KONG, 4 décembre (Reuters) - L'une des principales organisations étudiantes à la pointe des manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong a déclaré jeudi envisager de mettre fin à deux mois de contestation. La Fédération hongkongaise d'étudiants décidera la semaine prochaine si elle appelle à l'arrêt du mouvement, bien qu'elle n'ait pas atteint son objectif, qui était la garantie d'élections authentiquement démocratiques pour renouveler l'exécutif en 2017. "Certains veulent rester sur place jusqu'au bout et nous respectons ce point de vue - mais nous ne pouvons pas occuper le terrain sans que cela ait un sens", a dit Yvonne Leung, porte-parole de la fédération, au micro d'une radio hongkongaise. "Nous déciderons la semaine prochaine si nous restons ou si nous nous retirons", a-t-elle ajouté. La Fédération des étudiants de Hong Kong est l'une des organisations à la pointe du mouvement de contestation. Certains membres d'un autre groupe étudiant, "Scholarism", ont entamé une grève de la faim, tandis que les dirigeants du mouvement pro-démocratie "Occupy Central" se sont livrés à la police mercredi, en appelant les contestataires à quitter les rues qu'ils tiennent. Les manifestants souhaitent l'instauration d'une démocratie dans l'ancienne colonie britannique mais ils sont en désaccord sur les moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir. Des centaines de tentes de manifestants sont toujours dressées dans les rues du quartier d'Admiralty, près du siège de l'exécutif. Mobilisés depuis plus de deux mois, les étudiants réclament un scrutin ouvert en 2017 et s'opposent à ce que Pékin sélectionne les candidats. (Diana Chan; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant