Hong Kong ouvre à son tour une enquête sur UBS

le
0
HONG KONG OUVRE À SON TOUR UNE ENQUÊTE SUR UBS
HONG KONG OUVRE À SON TOUR UNE ENQUÊTE SUR UBS

HONG KONG/SINGAPOUR (Reuters) - Les autorités de Hong Kong ont annoncé jeudi avoir ouvert une enquête sur d'éventuelles manipulations par UBS des taux interbancaires locaux, ce qui pourrait les conduire à infliger une nouvelle amende à la banque suisse après celle de 1,4 milliard de francs (1,16 milliard d'euros) qu'elle a acceptée mercredi.

L'Autorité monétaire de Hong Kong (HKMA), qui fait office de banque centrale pour le territoire, a précisé dans un communiqué avoir reçu des informations de la part de régulateurs étrangers au sujet de l'attitude d'UBS dans la détermination du taux interbancaire de Hong Kong (Hibor) et d'autres taux de référence dans la région.

UBS a admis mercredi une fraude perpétrée par une quarantaine de ses collaborateurs ayant abouti à la manipulation du taux Libor et d'autres taux, référence mondiale fixée à Londres pour des milliers d'opérations financières quotidiennes à travers le monde.

L'amende de 1,4 milliards de francs sera versée aux autorités financières américaines, britanniques et suisses. Si la banque suisse espère que ses aveux et cette amende permettront de solder le dossier du Libor en ce qui la concerne, elle reste exposée au risque de sanctions d'autres régulateurs.

En octobre, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, UBS avait précisé être visée par une enquête sur des soupçons de manipulation de taux à Singapour.

"Nous continuons de coopérer étroitement avec plusieurs autorités de régulation pour résoudre des problèmes liés à la fixation de certains taux d'intérêt de référence. Puisque nous sommes actuellement en discussions actives avec ces autorités, nous ne pouvons faire d'autre commentaire", a déclaré un porte-parole d'UBS à Hong Kong.

L'Autorité monétaire de Singapour a ordonné en juillet aux membres de l'Association des banques de Singapour de procéder à un audit des conditions de fixation des taux interbancaires de référence, notamment le Sibor (Singapore interbank offer rate) et le SOR (swap offer rate). Cette enquête a été étendue fin septembre à d'autres taux.

Fin novembre, l'Association des banques de Hong Kong, a dit envisager une série de réformes du Hibor incluant la mise en place d'un code de bonne conduite et de réduire le nombre de taux inclus dans le système.

Vikram Subhedar et Rachel Armstrong, Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant