Hong Kong : les manifestants veulent mobiliser encore plus

le
0
Hong Kong : les manifestants veulent mobiliser encore plus
Hong Kong : les manifestants veulent mobiliser encore plus

Célébrations d'un côté, manifestations de l'autre. Les militants prodémocraties de Hong Kong (Chine) comptent profiter de deux jours fériés, et donc de la plus grande disponibilité des gens, pour rallier plus de monde à leur cause. Ce mercredi 1er octobre est le jour de la fête nationale chinoise et jeudi est également férié à Hong Kong.

Les manifestants se sont ainsi fait entendre pendant les cérémonies ce mercredi. Alors que hauts responsables chinois et hongkongais marquaient le 65e anniversaire de la Chine communiste et que les drapeaux chinois et hongkongais étaient hissés sur la place Golden Bauhinia, dans le quartier central de Wanchai, les chants des manifestants étaient audibles. La foule a aussi hué au passage d'un hélicoptère qui trainait une grande bannière chinoise et un drapeau hongkongais plus petit.

Les dizaines de milliers de manifestants dénoncent la décision de la Chine de, certes, accorder le suffrage universel pour la désignation du prochain exécutif local en 2017, mais de s'arroger le choix des candidats. La campagne de désobéissance civile s'est intensifiée dimanche provoquant la plus grave crise politique depuis la rétrocession de l'ancienne colonie britannique à la Chine en 1997. Les forces de l'ordre ont ainsi utilisé du gaz lacrymogène et du gaz au poivre, des agissements particulièrement exceptionnels sur cette presqu'île au statut particulier («un pays, deux systèmes»).

Hong Kong (Chine), mercredi. Cette grande artère est vide en raison des barricades qui en bloquent l'accès. (AFP/Alex Ogle)

«Le développement de Hong Kong et celui du continent sont étroitement liés. Nous devons travailler main dans la main pour que le rêve chinois devienne réalité. Il est compréhensible que des personnes différentes aient des perceptions différentes des réformes souhaitables, mais il est clairement préférable d'avoir un suffrage universel que de ne pas l'avoir», a déclaré Leung ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant