Hong Kong : les manifestants démocrates sommés de se disperser avant lundi

le
0
Hong Kong : les manifestants démocrates sommés de se disperser avant lundi
Hong Kong : les manifestants démocrates sommés de se disperser avant lundi

Hong Kong va t-il plonger dans le chaos si les manifestants pro-démocratie, qui paralysent l'enclave chinoise depuis plus d'une semaine, ne laissent pas leurs concitoyens reprendre le chemin du travail dès lundi ? Les autorités locales du chef l'exécutif Leung Chun-ying, considéré comme une marionnette de Pékin par les manifestants et dont la tête est réclamée, a lancé cet ultimatum en expliquant que les autorités prendraient «toutes les mesures nécessaires pour rétablir l'ordre public». 

Il faut permettre aux sept millions d'habitants «de reprendre une vie et une activité normales», a-t-il martelé alors que des professeurs d'université et des enseignants appelaient les étudiants, à la pointe du mouvement, à rentrer chez eux de peur qu'ils ne s'exposent à des violences.

L'avertissement a d'ores et déjà pour conséquence de diviser le mouvement sur le retrait des sites stratégiques. Alors que les manifestants annonçaient ce dimanche à la mi-journée (heure de Paris) le retrait de certains sites commerciaux et la libération d'une artère stratégique -rendue à la circulation- pour concentrer la pression autour des bureaux du chef de l'exécutif, dans le quartier des ministères à Admiralty, ils sont revenus sur leur décision en fin d'après-midi. «Nous n'avons jamais appelé quiconque à se retirer» des sites occupés, a affirmé l'une de ces organisations, Scholarism, dans un communiqué.

Sur le terrain, les annonces contradictoires des responsables du mouvement Occupy Central, ont plongé les manifestants dans l'incertitude. Si certains pliaient bagages d'autres s'y refusaient catégoriquement, soupçonnant que la demande de retrait ne soit qu'un motif déguisé pour leur faire quitter les lieux. Dimanche, les rangs des manifestants étaient nettement plus clairsemés que ces derniers jours. Restait à savoir si les protestataires restaient chez eux simplement pour reprendre des forces comme ils le font depuis une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant