Hong Kong : les étudiants rompent les négociations après de violents heurts

le
0
Hong Kong : les étudiants rompent les négociations après de violents heurts
Hong Kong : les étudiants rompent les négociations après de violents heurts

Après avoir annoncé jeudi soir qu'ils acceptaient de discuter avec le gouvernement de leurs revendications, les chefs de file étudiants des manifestations prodémocratie sont finalement revenus sur leur décision vendredi, indiquant qu'ils ne participeraient pas aux négociations sur la réforme électorale du territoire chinois parce que la police avait laissé des groupes mafieux les attaquer.

Dans la journée de vendredi, des centaines de riverains et de commerçants excédés ont attaqué plusieurs sites occupés depuis près d'une semaine par les manifestants, dont une majorité d'étudiants, qui réclament l'instauration du suffrage universel. A Mong Kok, quartier commerçant et très densément peuplé de Kowloon, face à l'île de Hong Kong, les contre-manifestants ont déferlé pour arracher tentes et barricades sans que les forces de police dépassées ne puissent intervenir.

«Rendez-nous Mong Kok! Nous, les Hongkongais, on a besoin de manger», «rentrez chez vous», criaient-ils. Pendant des heures, les deux camps ont échangé coups et insultes. Plusieurs personnes, le visage ensanglanté, ont été prises en charge par les secours mais la police s'est refusée à fournir le nombre de blessés et d'arrestations.

Des groupes de personnes masquées

Plusieurs affrontements ont également été reportés entre les manifestants et des groupes de personnes masquées qui ont fait irruption dans le quartier de Mong Kok. L'identité des assaillants reste méconnue -simples opposants à l'occupation ou membre des triades- mais pour les étudiants il ne fait que peu de doutes qu'ils sont à la solde du gouvernement. «Il s'agit d'une tactique habituelle de Leung Chun-ying's [le chef de l'exécutif hongkongais] que d'utiliser la police et les triades de concert pour menacer les hongkongais», a déclaré la Fédération des étudiants, citée par le South China Morning Post.

VIDEO. Hong Kong : la police s'approvisionne en balles de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant