Hong Kong-Le gouvernement appelle à la fin du mouvement

le
0

HONG KONG, 2 octobre (Reuters) - Le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong a demandé jeudi aux manifestants, qui réclament une démocratisation et la démission du chef de l'exécutif, de lever immédiatement leur blocus du centre de la mégapole, estimant que leur mouvement nuisait à l'ordre public et à la bonne marche des services. "Trois mille responsables de l'administration gouvernementale vont faire de leur mieux demain pour retourner à leur lieu de travail, dans la mesure du possible. Afin de maintenir les services publics, le siège du gouvernement doit fonctionner comme d'habitude", a déclaré le gouvernement dans un communiqué. "Nous appelons les dirigeants et organisateurs du mouvement Occupy Central à cesser immédiatement leurs actions", lit-on également. La police, par la voix d'un de ses dirigeants, Steve Hui, a également demandé aux manifestants de ne pas bloquer les bâtiments gouvernementaux, ajoutant qu'elle prendrait des mesures conformément à la loi si elle le faisait. Les manifestants occupent certains secteurs de Hong Kong depuis le week-end dernier en exigeant la démission du chef de l'exécutif Leung Chun-ying et en réclamant un système authentiquement démocratique dans le territoire, afin que la population puisse librement élire ses dirigeants. L'ex-colonie britannique a été rétrocédée à la Chine en 1997. (Twinnie Siu et Donny Kwok; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant