Hong Kong : le dilemme de Xi Jinping

le
0
Les policiers ont dispersé la foule le 28 septembre à Hong Kong.
Les policiers ont dispersé la foule le 28 septembre à Hong Kong.

Le bras de fer entre la rue de Hong Kong et Pékin a franchi un nouveau seuil périlleux aujourd'hui. En lançant un ultimatum pour obtenir le départ du chef exécutif de l'ancienne colonie britannique, les leaders étudiants placent Xi Jinping dos au mur. Et prennent le risque d'une reprise en main musclée des autorités. Lester Shum, le jeune représentant de la Fédération des étudiants, a exigé la démission d'ici jeudi soir de Leung Chun Ying, sous peine de voir la foule envahir le siège du gouvernement. Cet assaut "pacifique" déclencherait certainement une réplique des forces de l'ordre, avec à la clé des possibles dérapages sanglants.Ce nouveau coup de poker des partisans de la démocratie accentue le dilemme du président chinois, pour qui la crise hongkongaise arrive au plus mauvais moment. Depuis son arrivée au pouvoir en 2013, le nouveau timonier poursuit deux objectifs prioritaires : consolider son emprise intérieure sur l'appareil communiste tout en soignant sa stature internationale. Grâce à une campagne anti-corruption sans précédent, Xi élimine ou tient en respect ses rivaux et espère consolider son emprise lors d'un plénum, courant octobre. Avec pour enjeu l'allégeance des six autres membres du comité permanent du Politburo, afin d'avoir les coudées franches dans l'Empire rouge. Sur le plan international, un autre rendez-vous clé attend Xi en novembre : le sommet de l'Apec à Pékin, où il voudra afficher la nouvelle stature de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant