Hong Kong-La réforme électorale voulue par Pékin rejetée

le , mis à jour à 14:41
0

(Actualisé avec réaction de la Chine, §§ 6, 7) HONG KONG, 18 juin (Reuters) - Le Conseil législatif de Hong Kong a opposé jeudi son veto à un projet de réforme électorale soutenu par le gouvernement central de Pékin et auquel s'opposent les élus de l'opposition et les militants pro-démocratie. La réforme, présentée par le gouvernement chinois en août dernier et soutenue par l'exécutif de Hong Kong, prévoit l'élection au suffrage universel du prochain chef de l'exécutif de l'ancienne colonie britannique mais seuls les candidats adoubés par Pékin peuvent se présenter. Les opposants à la réforme demandent une véritable élection démocratique, conformément à la promesse de Pékin lors de la restitution du territoire à la Chine en 1997. L'an dernier, des dizaines de milliers de personnes hostiles à la réforme avaient campé dans les rues de Hong Kong, ce qui avait conduit à de violentes manifestations et à la paralysie de plusieurs quartiers de la ville. Plusieurs centaines de partisans des autorités de Pékin s'étaient rassemblés devant les bâtiments du gouvernement de Hong Kong jeudi avant le vote du Conseil législatif. Un porte-parole du Congrès national du peuple, la plus haute instance législative chinoise, a estimé que seulement quelques parlementaires de Hong Kong demeuraient "obstinément opposés" au gouvernement chinois. "Cela met en pleine lumière leurs intérêts égoïstes, qui nuisent au développement démocratique de Hong Kong, à sa prospérité et à sa stabilité", a-t-il dit, rapporte l'agence de presse Chine nouvelle. (Bureau de Hong Kong; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant