Hong Kong : la police démonte des barricades

le
0

Le démontage des barricades se poursuit à Hong Kong. Au lendemain d'interventions de la police contre des positions tenues par les manifestants, les forces de l'ordre sont de nouveau passées à l'action ce mardi contre les protestataires. Elles ont utilisé des masses et des tronçonneuses.

Les policiers hongkongais ont déblayé les amas d'acier, de plastique et de bois érigés sur deux des principaux sites des manifestations, à Admiralty, près du siège du gouvernement (où les manifestants avaient partiellement remonté les barricades enlevées la veille), et à Causeway Bay, quartier de commerces de luxe prisé des touristes chinois. L'opération menée ce mardi vise surtout à libérer l'une des voies de circulation de la grande artère transversale allant vers l'ouest, en direction du centre-ville. Les lignes de tramway et les principales voies menant vers l'est sont encore tenues par les manifestants.

15 manifestants face à 100 policiers

A Causeway Bay, des manifestants ont rapporté que les opérations de la police avaient commencé peu après 5 heures du matin (23 heures en France, lundi) et que les policiers les avaient autorisés à rester sur place, mais les avaient sommés de libérer une des voies principales qu'ils occupaient. «Nous avons environ 15 personnes et il y a plus de 100 policiers ici», a raconté un manifestant. Un des leaders de la contestation, Alex Chow, est venu apporter son soutien aux irréductibles de Causeway Bay, en appelant le chef de l'exécutif, Leung Chun-ying, dont les manifestants réclament la démission, à des pourparlers.

Bravant la tutelle chinoise, les manifestants exigent de pouvoir librement élire le prochain chef de l'exécutif hongkongais en 2017, alors que le Parti communiste chinois, craignant une contagion revendicative sur son territoire, entend garder la haute main sur le processus électoral. En août, le comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (le parlement) a entériné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant