Hong Kong : la justice fait démanteler les barricades de la «révolte des parapluies»

le
0
Hong Kong : la justice fait démanteler les barricades de la «révolte des parapluies»
Hong Kong : la justice fait démanteler les barricades de la «révolte des parapluies»

Des huissiers ont fait démanteler mardi des barricades à Hong Kong, en exécution d'une première décision de justice visant à réduire l'étendue des sites occupés par les manifestants pro-démocratie dans l'ancienne colonie britannique. A la suite des grandes manifestations, inédites, il y a six semaines, contre le pouvoir de Pékin, plusieurs dizaines de manifestants ont entamé un siège pacifique, dans le quartier d'affaire Admiralty, près du siège du pouvoir. Leurs banderoles colorent deux avenues autour d'une ribambelle de toiles hétéroclites. 

Différents chefs d'entreprises, propriétaires ou transporteurs ont obtenu des tribunaux des ordonnances de dispersion dans certains lieux occupés. Les manifestations nuisent à leurs affaires. La Haute cour a autorisé il y a quelques jours les policiers à aider les huissiers de justice à exécuter ces ordonnances. La Haute cour demandait également que chaque ordonnance d'expulsion soit publiée dans la presse locale avant d'être mise à exécution, ce qui avait été fait samedi pour la Citic Tower. Ce qui explique la présence massive de journalistes et de photographes sur les lieux de démontage.

Des dizaines d'huissiers de justice et de policiers étaient présents. La dizaine d'opposants présents n'a opposé aucune résistance alors que des ouvriers s'employaient à démonter les amoncellements d'objets installés autour de la Citic Tower, un gratte-ciel situé en limite du principal site d'occupation. C'est tout juste si une dispute a éclaté lorsque des barrières érigées sur un rond-point proche ont été ôtées. Les manifestants estimaient que la zone n'était pas concernée par l'ordonnance d'expulsion.

Dans la rue fin septembre, pour demander l'abandon par le gouvernement chinois de réformes politiques qui restreignent le suffrage universel, alors que Hong Kong bénéficie d'un statut particulier depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, les étudiants sont descendus dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant