Honda confirme un huitième décès lié aux airbags Takata

le , mis à jour à 05:54
0

20 juin (Reuters) - La filiale américaine de Honda Motor 7267.T a confirmé vendredi le lien entre la mort d'une femme en septembre 2014 à Los Angeles en Californie et la rupture d'un gonfleur d'airbag Takata, ce qui porte à huit le nombre de décès liés aux airbags Takata défectueux. Les autorités américaines ont précisé que ce décès était le septième aux Etats-Unis et le 8e dans le monde, liés aux gonfleurs du japonais Takata 7312.T . Ceux-ci peuvent exploser et envoyer des morceaux de métal sur le conducteur et ses passagers. Honda souligne dans son communiqué que dans la voiture concernée, une Honda Civic de 2001, qui avait fait l'objet d'une location en août 2014, le gonfleur d'airbag du côté conducteur faisait l'objet d'un rappel depuis juillet 2009 et que quatre courriers de rappel avaient été envoyés aux propriétaires successifs du véhicule à partir d'août 2009. Les autorités américaines ont ordonné le rappel de véhicules équipés de 34 millions de gonfleurs d'airbags Takata. Le nombre exact de véhicules concernés par le rappel n'est pas connu. Selon les chiffres communiqués par les fabricants, cela concernerait plus de 16 millions de véhicules aux Etats-Unis. (Joe White; Danielle Rouquié pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant