Homs, ville martyre, attend les observateurs

le
1
L'armée syrienne accélère la répression, à la veille de la visite de la mission de la Ligue arabe.

En attendant la Ligue arabe, la ville de Homs était lundi la victime d'une offensive en règle des troupes syriennes. Comme si le régime voulait mettre toutes ses forces dans la balance, juste avant l'arrivée des observateurs arabes dans cette ville de près de deux millions d'habitants, proche de la frontière libanaise, et aujourd'hui l'un des principaux centres de la révolte contre le président Bachar el-Assad.

Dimanche, le Conseil national syrien (CNS), rassemblement de plusieurs mouvements d'opposition, avait annoncé que le quartier de Baba Amro était «assiégé et sous la menace d'une invasion militaire de la part d'une force estimée à 4000 soldats». Lundi, la zone était toujours le théâtre d'affrontements violents. Des vidéos envoyées de Homs montraient des chars tirant à la mitrailleuse en pleine ville et des corps d'hommes touchés à la tête. «Il y a environ 30 tués, dit Fahad al-Masri, conseiller du Rassemblement de la communauté syrienne à l'étranger

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 27 déc 2011 à 10:15

    Combien d'innocents massacrés faudra t'il accepter pour éradiquer le "CANCER" ???!!!...