Homophobie : un dossier à risques pour Vincent Peillon

le
0
Si la lutte contre l'homophobie est un combat important pour le gouvernement, le ministre se dit toutefois opposé à la négation des différences sexuelles.

Vincent peillon, qui a commandé un rapport sur les discriminations contre les gays et lesbiennes à l'école, rendra ses arbitrages avant la fin du mois de juin pour une mise en place des premières mesures dès la rentrée 2013. Il a déjà indiqué qu'il imposerait «un module sur l'égalité ­garçons-filles dans la formation des enseignants».

Si la lutte contre l'homophobie est un combat important pour le gouvernement, le ministre se dit toutefois opposé à la négation des différences sexuelles que sous-entend le terme de «théorie du genre». Pour Vincent Peillon, derrière le mot «genre», utilisé dans le projet de loi sur l'école, il faut simplement comprendre «l'égalité entre les filles et les garçons». Cette question de vocabulaire n'est cependant pas anodine. Un amendement de la députée socialiste Julie Somm...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant