Hommages après la mort du comédien Michel Duchaussoy

le
0

PARIS (Reuters) - L'Elysée a rendu hommage mardi au comédien Michel Duchaussoy, sociétaire honoraire de la Comédie française, décédé à l'âge de 73 ans.

"Avec Michel Duchaussoy, c'est un immense comédien que nous perdons, un des plus populaires, un acteur qui, au fil des ans, s'était imposé auprès du plus large public, et dont la voix profonde, celle du parrain de la version française du film de Francis Ford Coppola, était familière de tous", écrit la présidence de la République française dans un communiqué.

Né en 1938 à Valenciennes, le comédien, sociétaire de la Comédie française de 1967 et 1984, se fait connaître au cinéma en 1967 dans "Jeu de massacre" d'Alain Jessua, joue pour Louis Malle ("Vie privée", "Milou en mai") et pour Claude Chabrol dans "La Femme infidèle", "Que la bête meure", et "La Rupture".

En 2008, il incarne le père de Jacques Mesrine dans "L'Ennemi public n°1" de Jean-François Richet.

Après des études au Conservatoire national d'art dramatique, Michel Duchaussoy entre en 1964 à la Comédie Française où il interprète des pièces de Molière, Marivaux, Corneille, Beaumarchais, Musset ou Ionesco. En 2003, il reçoit le Molière du comédien pour un second rôle dans "Phèdre."

"Il avait énormément d'humour et il était rieur. Et ça c'est une leçon pour beaucoup d'entre nous, c'est qu'il ne se prenait pas au sérieux (...), cette forme non pas de modestie, mais cette forme de discrétion tranquille et talentueuse ça m'enchantait", a réagi le réalisateur Patrice Leconte sur RTL.

Patrice Chéreau a rendu hommage à un acteur "magnifique".

"C'était (...) quelqu'un d'une grande force, d'une grande vérité intérieure. C'était quelqu'un de secret, de solitaire, que j'aimais beaucoup", a dit le metteur en scène, sur BFM-TV.

Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant