Hommages à Michel Galabru, mort à l'âge de 93 ans

le
0

PARIS (Reuters) - François Hollande a rendu hommage au comédien Michel Galabru, "devenu pour plusieurs générations de Français une figure familière", mort lundi à l'âge de 93 ans.

Cet acteur de théâtre et de cinéma s'était fait connaître pour ses rôles dans des comédies populaires, notamment "Le Gendarme de Saint-Tropez" en compagnie de Louis de Funès, mais aussi dans des drames, comme le "Juge et l'assassin", une prestation qui lui a valu le César du meilleur acteur en 1977.

"J’exprime à ses enfants et à ses proches la reconnaissance de notre pays pour les émotions et les joies qu’il a pu nous donner", peut-on lire dans un communiqué de la présidence de la République.

"Alors même qu’il avait été atteint par des deuils cruels, il avait voulu rester un comédien, comme pour montrer que sa vie, c’était la scène", a également déclaré François Hollande.

"Le cinéma lui a donné les moyens de poursuivre cette vocation exceptionnelle. Il lui a offert aussi des rôles qui ont à jamais marqué les Français dans le rire comme dans les larmes", a encore dit le chef de l'Etat.

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a quant à elle salué "la puissance comique" de l'acteur, passé au début de sa carrière par la troupe de la Comédie-Française.

A plus de 80 ans, Michel Galabru continuait à prêter sa gouaille et ses rondeurs bonhommes à des rôles au théâtre et au cinéma, par exemple dans "Bienvenue chez les Ch'tis" en 2008, l'un des plus grands succès du cinéma français.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant