Hommage de la France à Nelson Mandela

le
0
LA FRANCE REND HOMMAGE À NELSON MANDELA
LA FRANCE REND HOMMAGE À NELSON MANDELA

PARIS (Reuters) - Drapeaux en berne et portrait géant affiché sur la façade du Quai d'Orsay : la France rend hommage vendredi à Nelson Mandela au lendemain de la mort de l'icône de la lutte anti-apartheid qualifié de "résistant exceptionnel" par François Hollande.

L'ancien président sud-africain, prix Nobel de la paix 1993, s'est éteint jeudi soir à l'âge de 95 ans des suites d'une infection pulmonaire.

En hommage au premier président noir de l'Afrique du Sud démocratique, François Hollande a décidé de mettre en berne tous les drapeaux de la République en France, a annoncé Jean-Marc Ayrault, en visite officielle en Chine.

"Le président de la République a voulu que ce message soit partagé par tous les Français", a expliqué le Premier ministre.

François Hollande souhaite que les drapeaux restent en berne pendant la durée du sommet pour la paix et la sécurité en Afrique qui s'ouvre ce vendredi à Paris pour deux jours en présence d'une quarantaine de dirigeants africains.

Le chef de l'Etat rendra hommage à Nelson Mandela lors de son discours d'ouverture à 14h00 à l'Elysée, a-t-on appris auprès de l'entourage du chef de l'Etat.

Un portrait géant de Nelson Mandela va en outre être déployé sur le bâtiment du ministère des Affaires étrangères dans la journée, a indiqué le chef de la diplomatie Laurent Fabius sur France Info.

Dès jeudi soir, les hommages se sont multipliés au sein de la classe politique française pour saluer la mémoire de "Madiba".

Le chef de l'Etat français a salué "un résistant exceptionnel" qui "aura fait l'histoire, celle de l'Afrique du Sud, celle du monde tout entier".

"Gare à ceux de cet ailleurs s'ils ne savent veiller sur vous. Ici il fait gris et glacial sans vous. Je vous aime", a écrit de son côté la ministre de la Justice Christiane Taubira sur son compte Twitter.

A droite, le président de l'UMP Jean-François Copé a rendu hommage à une "figure légendaire du XXe siècle".

"Nelson Mandela était un homme d'exception qui aura mis toute son intelligence et tout son charisme au service des valeurs les plus nobles : la liberté, l'égalité, la tolérance", a-t-il écrit dans un communiqué.

Un hommage à l'ex-président sud-africain sera rendu à l'Assemblée nationale mardi à 15h00 à l'ouverture de la séance, a indiqué vendredi le député UMP Marc Le Fur.

Cette séance sera consacrée à une déclaration du gouvernement suivie d'un débat sans vote sur l'intervention française en Centrafrique.

Marine Pennetier, avec Elizabeth Pineau et Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant