Home Depot fait mieux que prévu grâce à ses coûts réduits

le
2
HOME DEPOT FAIT MIEUX QU'ATTENDU
HOME DEPOT FAIT MIEUX QU'ATTENDU

(Reuters) - Home Depot a fait état d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, un strict contrôle des coûts ayant permis au numéro un mondial des magasins de bricolage de compenser des ventes mitigées.

Nombre d'analystes estimant que le groupe américain a bien encaissé aussi bien le choc des conditions météorologiques extrêmes qui ont affecté certaines parties des Etats-Unis ces derniers mois que l'affaiblissement du dollar canadien.

Les comptes de Home Depot souffrent également d'une base de comparaison défavorable puisque le même trimestre de l'exercice 2012-2013 avait été dopé par la nécessité de réparer nombre de maison suite au passage de l'ouragan Sandy.

Le chiffre d'affaires de Home Depot a reculé de 3% à 17,70 milliards sur le quatrième trimestre 2013-2014, en deçà du consensus qui était à 17,91 milliards. La période comportait une semaine de moins que les trois derniers mois de 2012-2013.

Ceci étant dit, les ventes des magasins ouverts depuis plus d'un an ont augmenté de 4,4%, avec une progression de 4,9% aux Etats-Unis.

Scott Ciccarelli, analyste chez RBC Capital Markets, a salué ces ventes à magasins constants et a recommandé aux investisseurs de se renforcer sur Home Depot plutôt que sur son rival Lowe's, qui doit publier ses comptes mercredi.

Home Depot, qui a été plus prompt à réduire ses coûts que Lowe's pendant la récession américaine, a notamment accéléré la création de centres de distribution centralisés. Ses coûts d'exploitation ont diminué de 4% au total sur le trimestre.

Le groupe a dégagé au quatrième trimestre un bénéfice net de 1,01 milliard de dollars (735 millions d'euros) contre 1,02 milliard un an plus tôt. Le résultat par action, à 73 cents, progresse de cinq cents sur un an et dépasse de deux cents le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour l'exercice en cours, Home Depot table sur un bénéfice par action de 4,38 dollars, sur un chiffre d'affaires en hausse de 4,8%. Les ventes à magasins constants sont vues en progression de 4,6%.

(Dhanya Skariachan, Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlabore le mardi 25 fév 2014 à 13:54

    reduc des couts = baisse des salaires et vente des mag non rentables

  • loto77 le mardi 25 fév 2014 à 13:37

    CA en baisse , c'est la brillante reprise US ...Des réductions de coûts ? C'est pour accélérer la reprise..