Hollande veut une réunion de ministres européens sur les migrants

le
2
FRANÇOIS HOLLANDE SOUHAITE QUE L'EUROPE RENFORCE L'AIDE AUX MIGRANTS EN MÉDITERRANÉE
FRANÇOIS HOLLANDE SOUHAITE QUE L'EUROPE RENFORCE L'AIDE AUX MIGRANTS EN MÉDITERRANÉE

PARIS (Reuters) - François Hollande a demandé dimanche une réunion des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères de l'Union européenne pour renforcer le dispositif d'aide aux migrants en Méditerranée.

Selon l'Onu et les autorités italiennes, le chavirage d'un bateau transportant des migrants aurait fait jusqu'à 700 morts dans la nuit de samedi à dimanche au large des côtes libyennes.

"Si c'était confirmé, ce serait la pire catastrophe de ces dernières années en Méditerranée" a déclaré le président français sur Canal+. "Depuis le début de l'année, il y a une accélération."

François Hollande, qui a dit avoir appelé le Premier ministre italien Matteo Renzi "pour voir comment nous pouvons agir en urgence", souhaite une "réunion rapide" des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères des Vingt-Huit pour renforcer le dispositif Triton d'aide aux migrants.

Il faut selon lui "plus de bateaux, plus de survols par des avions et une lutte beaucoup plus intense par rapport aux trafics."

Quelque 20.000 migrants sont arrivés cette année dans le sud de l'Europe, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), soit un peu moins que pendant les quatre premiers mois de 2014.

Le nombre de morts est en revanche en forte hausse, les passeurs précipitant les départs pour tirer profit du chaos en Libye.

(Elizabeth Pineau, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5319573 le dimanche 19 avr 2015 à 16:51

    le premier point important serait de surveiller ces bateaux et les empêcher de partir.. çà ferait des victimes en moins... et moins d'argent pour ces négriers des temps dits "modernes"...

  • M9390997 le dimanche 19 avr 2015 à 13:30

    Les passeurs sont connus, celui de Zarzis en Tunisie notamment, personne ne fait rien, lui fait ses affaires