Hollande veut une Europe à plusieurs vitesses

le
0
VIDÉO - Le président français cherche à apaiser sa relation avec David Cameron.

Il a reçu les honneurs. Traité avec distance par les autorités britanniques lors de la campagne présidentielle, François Hollande a été accueilli avec égards pour son premier déplacement officiel en Grande-Bretagne, mardi.

Après s'être entretenu avec le premier ministre, David Cameron, le chef de l'État a été invité par Elizabeth II, au château de Windsor, pour un entretien privé, informel et en français d'une demi-heure. La reine a offert au président français des photos dédicacées du duc d'Édimbourg et d'elle ; le chef de l'État est venu avec une porcelaine des manufactures de Sèvres. À son arrivée, François Hollande a évoqué la météo en France… «Il pleut toujours», a-t-il observé. «Il n'y a pas de jalousie à avoir.»

Les sujets abordés avec David Cameron étaient plus sensibles. Mais apparemment les relations sont devenues plus cordiales entre le président et le premier ministre britannique. La campagne présidentielle, où ce dernier avait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant