Hollande veut une action d'ampleur pour juguler l'exode syrien

le
0

(Actualisé avec fonds) PARIS, 8 septembre (Reuters) - L'exode des populations fuyant la Syrie et l'Irak ne cessera qu'avec une "action d'ampleur" et un soutien aux pays voisins qui les accueillent, a déclaré mardi François Hollande. Le président a ouvert à Paris une conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, co-organisée par la France et la Jordanie. "L'urgence, elle est humanitaire", a déclaré François Hollande, évoquant la situation dans les camps de réfugiés en Turquie, au Liban, en Irak et en Jordanie. "Si nous n'aidons pas plus les pays qui accueillent, si nous ne soutenons pas davantage les familles qui sont dans ces camps de réfugiés ou dispersés dans les pays voisins, alors non seulement il y aura des drames (...) mais il y aura cet exode, cet exode qui ne cessera pas s'il n'y a pas une action d'ampleur", a-t-il ajouté. Un "plan d'action" a été adopté à l'issue de cette conférence. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé à la fin de la conférence un nouvel effort financier de la France pour soutenir le Liban, la Jordanie, la Turquie et l'Irak qui supportent le poids des réfugiés. Paris leur a déjà consacré près de 100 millions d'euros et 25 millions supplémentaires financeront (à hauteur de 10 millions) un fonds d'urgence qui se concentrera sur des projets, comme des logements à Erbil, dans le Kurdistan irakien, et les camps dans les pays voisins de la Syrie pour 15 millions. "Nous ne laisserons pas la diversité millénaire du Moyen-Orient disparaître sans réagir," a déclaré Laurent Fabius a l'issue d'un point de presse avec son homologue jordanien. (Chine Labbé et John Irish, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant