Hollande veut relancer les relations avec la Chine

le
0
Le rééquilibrage des échanges économiques, notamment grâce aux PME, sera au centre de la première visite du chef de l'État français dans le pays le plus peuplé du monde.

Ses tout premiers pas en Chine mais déjà de grandes ambitions. François Hollande, cela a déjà été souligné, n'a jamais mis les pieds dans l'empire du Milieu. Sa première visite d'État, jeudi et vendredi à Pékin et Shanghai, sera courte - 36 heures -, mais les objectifs qui lui ont été fixés sont élevés. À l'Élysée, on n'écarte pas la comparaison avec le reset, la grande relance souhaitée par Barack Obama avec la Russie. Pas simplement un nouvel élan, mais une véritable actualisation du «logiciel» franco-chinois qui remonte à un demi-siècle, au mois de janvier 1964 précisément, lorsque le général de Gaulle fut le premier dirigeant occidental à établir des relations avec la Chine de Mao.

Le moment est particulièrement propice pour ouvrir cette page, analyse-t-on côté fran...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant