Hollande veut prendre Strauss-Kahn de vitesse

le
0
En meeting à Clichy-la-Garenne, l'ancien premier secrétaire du PS a donné sa vision du projet socialiste pour 2012.

La salle se réveille et se lève à la fin du discours. François ­Hollande, la voix éraillée, évoque le «rêve» de la France, le «rêve» de la gauche, partagé, du Front populaire à «ceux qui ont attendu l'alternance» en 1981. Le rêve entre les générations en faveur de la jeunesse... Son principal thème de campagne. «Faites ce rêve avec moi, ce sera la réalité de demain», lance François Hollande, ému. Pour son premier meeting comme candidat aux primaires, l'ancien premier secrétaire était mercerdi à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine. Presque un millier de sympathisants étaient venus écouter l'homme qui monte.

Avant lui, il y a trente ans, François Mitterrand était passé par là. «François Mitterrand a parcouru la France pour devenir président de la République. Partout où je vais on ne cesse de me rappeler que François Mitterrand était déjà venu», plaisante François Hollande. Le député de Corrèze sait que sa seule plus-value fac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant