Hollande veut pousser son avantage face à Sarkozy

le
4
Le candidat socialiste reste prudent. Au PS, on estime que le doute a changé de camp.

Il est content du résultat. Avec son discours, dimanche, François Hollande pense avoir «marqué un point». Au Bourget, il y avait du monde et de l'enthousiasme. Quelque chose a bougé dans la campagne, estime le candidat PS à la présidentielle. «C'est une ambiance que cela change», confie-t-il en attendant d'embarquer pour le vol Paris-Toulon, mardi à l'aéroport d'Orly. «Les gens me regardent.» Sans en dire plus. Le candidat normal a changé d'habits. «Ils me regardent en se disant: “Il peut être président”.» Pour les socialistes, gagnés par la confiance, le match Hollande-Sarkozy serait en train de basculer.

Mardi, Hollande était à Toulon. «C'est vrai que nos adversaires s'inquiètent», a-t-il lancé devant une salle comble. «François président!», entend-on. «Ça vient, ça vient», répond-il. Il ne résiste pas au plaisir de répondre au discours sur la crise prononcé ici par Nicolas Sarkozy en 2008. «Ce qu'il n'a pas fait, nous le ferons», promet-il da

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le mercredi 25 jan 2012 à 10:22

    Il aurait du mal à la pousser ?

  • domiana le mercredi 25 jan 2012 à 10:13

    pour parler de l'histoire il faut la connaitre

  • chatnour le mercredi 25 jan 2012 à 00:49

    de même que certains veulent voir dans le FN une résurgence des années noires, il est difficile de ne pas se souvenir que la gauche n'a pas hésité à gouverner avec les communistes en 81 et a défendu pendant longtemps S.taline et ses 20 millions de victimes, c'est aussi ça, la gauche !

  • chatnour le mercredi 25 jan 2012 à 00:48

    Avez-vous regardé l'histoire du c.ommunisme sur Arte ce soir ? ça fait froid dans le dos d'imaginer qu'un jour ...La gauche, c'était aussi ça