Hollande veut «normaliser» les liens entre Paris et Doha

le
0
Le président de la République se rend ce week-end au Qatar pour «rééquilibrer» la relation avec ce partenaire dont l'omniprésence inquiète

Le richissime Qatar s'est forgé une réputation mêlant l'opulence et l'influence, le soufre et les paillettes. Avec Nicolas Sarkozy, la proximité était ostensible et durable - l'ex-chef de l'État était encore de passage à Doha il y a moins de deux semaines. Cet héritage, parmi d'autres facteurs, a certainement joué dans le fait que François Hollande n'était pas trop empressé de se rendre dans l'émirat où il achève ce week-end le «triptyque» de ses visites dans le Golfe, après l'Arabie saoudite, début novembre, et les Émirats arabes unis, en janvier. L'intention, résumée par un conseiller de l'Élysée, est de «normaliser sans distancer» la relation avec un partenaire historique et stratégique qui, rappelle-t-on, «a fait le choix de la France dès son indépendance», en 1971. Dans les semaines qui avaient suivi l'élection de Fran...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant