Hollande veut inciter les Français à payer la dette

le
1
Le candidat socialiste propose d'orienter l'épargne des Français vers le financement de la dette de leur propre pays. Il réfléchit à des mesures en ce sens, par exemple sur l'assurance-vie.

Emprunter auprès des Français plutôt que sur marchés, pour se rendre moins dépendant des investisseurs financiers. Jeudi soir, le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, a assuré qu'il voulait que les économies des ménages soient davantage «mobilisées» pour financer la dette du pays - mais aussi pour l'industrie et le logement, a-t-il précisé. Et de rappeler que l'épargne française s'élève à 17 %, à «un niveau très élevé» - bien que seuls 7,4 % des sommes soient placés dans des produits financiers (livret A, assurance-vie...), le reste correspondant à l'immobilier et l'investissement, donc ne pouvant pas être mobilisé.«Plus on emprunte sur nos propres marchés avec l'épargne des Français, moins on est dépendant de fonds d'investissements», a insisté François Hollande sur Canal +. À la fin 2011, 65,4 % de la dette de l'État était détenue par des non-résidents (après le pic de plus de 71 % mi-2010) et 34,6 % par d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le vendredi 20 avr 2012 à 22:46

    Je vous fais une proposition. Un emprunt d'état à 1% indexé sur le SMIC. Exonéré d'IRPP et de droits de succession et sorti de l'assiette de l'ISF. Les assureurs vie feront la grimace. Tant pis pour eux, ils savent que vous détestez le monde la finance et que vous n'avez pas un pistolet à bouchon. Le trésor récupère aussi sec 250 milliards d'euro. Et vous pouvez embaucher 20 000 fonctionnaires et augmenter le SMIC de 10% pour assurer la relance ! Génial non ?