Hollande veut gouverner sans se soucier des sondages

le
4
Au PS, certains craignent que la promesse d'inverser la courbe du chômage revienne «en boomerang». » La cote de François Hollande reste en berne

Il a l'air de s'en moquer. Les sondages sont mauvais. Pire, ils battent des records. Jamais sous la Ve République un président avait dégringolé aussi vite. Seulement 37 % d'opinions favorables (- 4) dans la dernière enquête Ifop. Dans le baromètre Sofres, le chef de l'État demeure stable à... 35 %. 20 points de moins en sept mois. François Hollande assume et renvoie à plus tard. «Je sens l'inquiétude, elle est légitime», disait-il samedi à Louviers, dans l'Eure, avant d'ajouter, interpellé par la presse: «Je ne suis pas jugé par des sondages. Je serai jugé sur des résultats, éventuellement, le moment venu.»

En attendant, l'opinion doute de l'efficacité de son action. Une hypothèque pour l'avenir? François Hollande, qui était candidat à la présidentielle lorsque les intentions de vote en sa faveur ne dépas...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7954176 le jeudi 10 jan 2013 à 10:02

    il a bien raison,quand on lit les divers propos sur ce forum, on comprend la pauvreté des idées de la plupart de nos concitoyens, enfin c'est pas de leur faute, on fait tout pour les rendre un peu plus gon

  • derastea le jeudi 10 jan 2013 à 08:35

    Il ferait bien de se soucier de ce qui va se passer dans la rue, même si les politiques de droite ou du FN ne soutienne qu'a moitié la manif. On voit bien la d'ailleurs toute l'ambiguité d'un partie de la droite qui compose avec Hollande, sans se soucier de la nation et de son déclin irrémédiable. C'est pourquoi, nous devons exiger que HOLLANDE DEGAGE

  • janaliz le jeudi 10 jan 2013 à 08:09

    Ces propos sont du mépris pour les Français. Il serait à 45%, ce serait normal, mais au niveau où il se trouve il sera de toutes manières obligé d'en tenir compte. Sa posture ne sera plus tenable si les Français sont dans les rues. Et à mon avis cela ne va pas tarder.

  • M1531771 le mercredi 9 jan 2013 à 22:17

    Disons que si ils étaient en sa faveur, il nous tiendrait un discours totalement inverse... Pour ma part je pense qu'il ne devrait pas se prononcer sur ce genre de sujets, en plus de ça, cela n'apporte rien au débat politique, rien !