Hollande verra Merkel lundi après le référendum britannique

le , mis à jour à 17:26
4
 (Actualisé avec discours de Hollande à Strasbourg, entourage) 
    PARIS, 23 juin (Reuters) - François Hollande rencontrera 
Angela Merkel lundi à Berlin pour tirer les conclusions du 
référendum britannique, a-t-on appris jeudi de source 
diplomatique française. 
    Les Britanniques se prononcent ce jeudi sur l'avenir de leur 
pays au sein de l'Union européenne, une consultation dont le 
résultat est attendu tôt vendredi.   
    Sans en dévoiler le jour ni le lieu, le secrétaire d'Etat 
aux Affaires européennes, Harlem Désir, a annoncé que la 
rencontre entre le président et la chancelière se tiendrait 
avant le Conseil européen de mardi et mercredi à Bruxelles. 
    Une source diplomatique a précisé que la rencontre aurait 
lieu lundi, ce que l'entourage du président français n'a pas 
confirmé dans l'immédiat.  
    "L'Europe nécessairement va changer quel que soit le vote 
des Britanniques", a déclaré jeudi François Hollande lors d'un 
discours à Strasbourg. "Nous aurons besoin de définir clairement 
ce que nous voulons faire de l'Europe." 
    Comme première "priorité", il a cité la sécurité des 
citoyens européens, la défense et les frontières extérieures, 
avant d'évoquer l'avenir industriel, technologique, 
universitaire et scientifique du continent. 
    Le chef de l'Etat a ensuite cité "des institutions plus 
simples, plus rapides" avec la possibilité de coopérations 
renforcées et une Europe "beaucoup plus ambitieuse" sur les 
questions de la jeunesse, de l'emploi, de la culture et des 
échanges. 
    François Hollande a enfin souhaité "une Europe qui doit 
avoir une politique extérieure", en assurant que "la France n'a 
rien à craindre de ce que l'Europe pourrait faire avec elle" 
dans ce domaine. 
    François Hollande et Harlem Désir doivent s'entretenir 
vendredi matin à l'Elysée. Le secrétaire d'Etat doit ensuite se 
rendre au Luxembourg pour assister à une réunion avec ses 
homologues des autres pays de l'Union européenne. 
    Cette réunion devrait être précédée par une rencontre entre 
les ministres des Affaires étrangères et européennes 
sociaux-démocrates, parmi lesquels le chef de la diplomatie 
française, Jean-Marc Ayrault, a-t-on appris de source 
européenne.      
 
 (Elizabeth Pineau et Jean-Baptiste Vey à Paris, avec Gilbert 
Reilhac à Strasbourg, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 il y a 8 mois

    Mme Merkel est contre le brexit en partie parce qu'elle ne veut pas se retrouver seule avec l'homme malade de l'Europe: la France.

  • frk987 il y a 8 mois

    Pauvre FH, il en arrive à force de ridicule, à me le rendre sympathique comme un animal stupide qui fait tant de niaiseries qu'il force à rire.

  • charleco il y a 8 mois

    Il va aux ordres.

  • phili646 il y a 8 mois

    Nullisimme 1er va rencontrer la Grosse Bertha, il lui demandera comment on peut éviter la contagion !!!!