Hollande-Valls : la guerre est déclarée !

le
0
François Hollande et Manuel Valls.
François Hollande et Manuel Valls.

Cinq mois après l'accession de Manuel Valls à l'hôtel de Matignon par la grâce de François Hollande, la ligne de démarcation entre les deux hommes est maintenant solidement dessinée. Lors de sa conférence de presse du 18 septembre, le président de la République a baissé le rideau des réformes. "Toutes les mesures nécessaires pour faire baisser le chômage, pour redonner de la confiance aux Français, pour permettre aux entreprises d'investir, pour faire redémarrer l'économie ont été prises. Elles ne tarderont pas à produire les effets, il n'y a donc plus qu'à attendre", a martelé en substance le chef de l'État.

Bien entendu, Manuel Valls n'est pas sur la même longueur d'onde. Dans le conflit à Air France, il soutenait la direction, tandis qu'Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports et proche de François Hollande, adoptait le parti des syndicats. La sortie d'Emmanuel Macron sur les 35 heures a recueilli son assentiment tout comme la volonté d'une partie gouvernement d'engager, quoi qu'il arrive, une discussion sur les seuils sociaux. On pourrait ajouter le débat sur les professions réglementées, celui sur la réforme fiscale et, bien entendu, celui sur le niveau et la durée des allocations chômage. À chaque fois, le petit jeu est le même, un audacieux lance un ballon d'essai, le Premier ministre fait savoir que la question mérite d'être posée et l'Élysée tente de clore la séquence. Sauf que, désormais, la discussion et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant