Hollande- Valls : avis de tempête au sommet de l'Etat

le
5
Hollande- Valls : avis de tempête au sommet de l'Etat
Hollande- Valls : avis de tempête au sommet de l'Etat

« On est en 1962, c'est la crise des missiles, l'escalade nucléaire entre Kennedy et Khrouchtchev. Soit ça retombe, soit ils vont jusqu'au bout... » Voilà comment un vieil ami du président dépeint l'état des relations entre François Hollande et Manuel Valls, sur fond d'intense querelle de ligne politique à gauche. Et le même d'évoquer l'hypothèse d'une crise majeure avec « changement de Premier ministre avant l'été » !

Déjà palpable avant le remaniement du 11 février, la crispation atteint son paroxysme avec la loi de Myriam El Khomri sur la réforme du Code du travail. Certains hollandais, qui avaient pressé en vain le président de changer de Premier ministre, s'étonnent en effet qu'une version très libérale du texte (révélé par notre journal dès le 17 février) ait fuité, au risque de braquer les syndicats et la majorité, alors même qu'il ne sera soumis au Conseil des ministres que le 9 mars. « C'est très troublant, avoue un important ministre. Certains veulent un texte qui fait crier, parce que, si ça ne fait pas crier, c'est que ça ne fait pas mal ! »

Certains ? Comprendre Manuel Valls. « Pour lui, le passage en force est une démonstration de force », déplore le même. « Valls veut être candidat à la présidentielle dès 2017, il cherche un prétexte pour partir. Regardez comme il hystérise le débat autour de la loi El Khomri en répétant qu'il ira jusqu'au bout », abonde un conseiller du pouvoir, très agacé.

« Il pourrait faire comme Chirac en 1976, qui avait quitté Matignon en disant qu'il n'avait pas les moyens de sa politique »

Un autre épisode a exaspéré les hollandais : Matignon aurait ajouté, sans prévenir l'Elysée, une menace au recours à l'article 49-3 pour faire passer ce texte au Parlement, dans une interview de la ministre du Travail aux « Echos ». Le président a dû rectifier depuis la Polynésie en soulignant que « le mieux serait de trouver une majorité ». Vous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Allons bermm pourquoi voulez vous un sourire, il commence à découvrir que le socialisme c'était une UTOPIE d'avant 1914........et que sa carrière est aussi fichue qu'un communisse en ex urss !!!!!!!

  • bernm il y a 10 mois

    Il lui arrive encore de sourir a Valls?

  • frk987 il y a 10 mois

    Ah censurama n'aime pas qu'on dise : il y a les faux nuls qui s'entourent de gens compétents et les vrais nuls qui s'entourent de plus nuls qu'eux mêmes !!!!!! Devinez où est FH....?????? c'est la question à 10 euros, ça ne vaut pas plus !!!!!

  • M940878 il y a 10 mois

    deux têtes de loosers

  • M898407 il y a 10 mois

    Quand on a un président aussi nul, tout est permis.....