Hollande utilise l'histoire pour vanter son action

le
0
A l'occasion de son discours pour la commémoration de la Libération de Paris, en 1944, le chef de l'Etat a notamment évoqué la situation de la Syrie.

Il ne voulait pas être le seul à être absent des écrans radars médiatiques ce week-end. La bataille pour la présidence de l'UMP est engagée à droite, entre François Fillon et Jean-François Copé, les amis de Nicolas Sarkozy sont réunis à Nice, les socialistes et tout le gouvernement se retrouvent à La Rochelle... François Hollande ne pouvait pas en rester là. Alors le président de la République a saisi l'occasion de la cérémonie de commémoration de la Libération de Paris en 1944 pour prononcer un premier discours de rentrée, quelques minutes, d'ailleurs, avant que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ne s'exprime de son côté en Charente-Maritime.

Dans l'entourage du président, on avait promis une «parabole» invoquant l'histoire pour éclairer la rentrée. Dans une intervention d'une vingtaine de minutes, après avoir rendu hommage aux Compagnons de la Libération (ils ne sont plus que 25 et à partir du 16 novembre la direction de l'Ordre de la Libéra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant