Hollande-Trierweiler : soulagement dans la classe politique

le
0
François Hollande a officiellement annoncé à l'AFP samedi sa rupture avec sa compagne, Valérie Trierweiler.
François Hollande a officiellement annoncé à l'AFP samedi sa rupture avec sa compagne, Valérie Trierweiler.

À gauche, les réactions politiques après l'annonce de la séparation entre le président et sa compagne, Valérie Trierweiler, oscillent entre soulagement et messages d'amitié :- Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture un proche de François Hollande, a estimé dimanche qu'une page venait de se tourner avec l'annonce par le président de la République de sa rupture avec Valérie Trierweiler. "Avec ce qui a été dit hier, une page vient de se tourner", a dit le ministre sur BFM TV. Il a souligné que le président, "dans le calendrier qu'il s'était lui-même fixé (...), a pris sa décision". "Il faut la respecter", a-t-il ajouté. Stéphane Le Foll a écarté les critiques sur la manière de cette rupture, qui, selon Marine Le Pen, donne l'image d'un homme "brutal". C'est "absolument faux", "c'est quelqu'un qui est très humain, tout le monde le sait", a-t-il relevé. "C'était une décision qu'il devait prendre, et il l'a fait avec le respect nécessaire", a-t-il poursuivi.- Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, a dit dimanche, à propos de la séparation de François Hollande et Valérie Trierweiler, "espérer que l'un et l'autre trouveront le chemin du bonheur". Invitée du Grand entretien sur RCJ, Anne Hidalgo a insisté sur le fait qu'il s'agissait d'"une affaire privée", et qu'elle n'avait "aucun commentaire à faire". "Je n'ai pas à me prononcer, pour moi l'affaire est close, et à chacun de se reconstruire dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant