Hollande-Trierweiler : la page est tournée

le
0

En «mettant fin» à sa vie commune avec sa compagne, le chef de l'État veut croire que l'affaire est derrière lui.

«Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec ­Valérie Trierweiler.» François Hollande a lui-même annoncé à l'AFP samedi soir la séparation du couple présidentiel. L'emploi du «je» accrédite la thèse selon laquelle l'ex-compagne du président n'était pas favorable à cette issue. Estimant que c'est à Hollande d'assumer la décision de la rupture, Trierweiler aurait refusé le principe d'un communiqué commun tout comme celui d'un communiqué séparé.

Au terme de deux semaines de rumeurs, Hollande n'avait pas d'autre choix que de clarifier la situation au plus vite et de la manière la plus nette. Quitte à avoir le mauvais rôle du fait de la révélation de sa relation avec Julie Gayet. Du reste, certains élus de droite ont vivement critiqué les mots choisis pour annoncer sa rupture. «La répudiation, c'est pour maintenant», ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant