Hollande : «Tout ce qui oppose est maladroit»

le
0
Interrogé par la presse lors de l'inauguration du Mémorial de la Shoah de Drancy, le chef de l'État a réagi aux déclarations de Marine Le Pen, qui propose d'interdire le voile et la kippa dans l'espace public.

Les allusions n'ont qu'un temps. François Hollande ne pouvait plus se contenter de n'évoquer qu'au passage les tensions nées dans les communautés les plus extrémistes de l'islamisme qui dénoncent des blasphèmes supposés pour attiser la haine. À la sortie du Mémorial de Drancy (Seine-Saint-Denis), que le président de la République a inauguré vendredi matin, la question lui est revenue sous la forme d'une interpellation: celle de Marine Le Pen, qui, dans une interview au Monde , a proposé d'interdire le voile et la kippa dans l'espace public.

«Tout ce qui déchire, oppose, divise est maladroit, et donc nous devons appliquer les règles. Les seules règles que nous connaissons, ce sont les règles de la République et de la laïcité», a répondu le chef de l'État, interrogé par la presse en marge de la cérémonie. À côté de lui, le ministre de l'Éducation, Vincent Peillon, s'en est pris directement à la présidente du Front national: «Marine Le Pen est la premiè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant