Hollande : tête-à-tête fiscal avec la présidente suisse

le
0
La présidente de la Confédération helvétique a été reçue à l'Élysée vendredi. Malgré les nombreux différends, François Hollande et Évelyne Widmer-Schlumpf ont souligné la «bonne entente» entre les deux pays.

Les différends ne manquent pas entre la France et la Suisse en matière fiscale, mais à l'issue de leur première rencontre officielle, vendredi soir, à Paris, François Hollande et Évelyne Widmer-Schlumpf, président de la Confédération suisse ont préféré mettre en avant la «bonne entente» entre les deux pays.

Le chef de l'État a souligné «la volonté» mutuelle de régler les différends. «Nous avons les mêmes vues d'équité fiscale et de lutte contre la fraude mais pas les mêmes moyens», a concédé son homologue helvète. Et d'enfoncer le clou: «La Suisse a décidé il y a trois ans d'avoir une place financière propre. Nous faisons tout pour cela.»

Première pomme de discorde: les accords «Rubik». La France reste fermement opposée à ces arrangements fisca...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant