Hollande sur Valls : «Il n'y a pas deux équipes»

le
3
Hollande sur Valls : «Il n'y a pas deux équipes»
Hollande sur Valls : «Il n'y a pas deux équipes»

Interrogé en 1984 sur sa relation avec François Mitterrand par Alain Duhamel, qui lui demandait s'il n'était pas l'éternel «collaborateur» du président socialiste, Laurent Fabius, alors Premier ministre, avait décrit leur relation en ces termes peu chaleureux : «Lui c'est lui, et moi c'est moi». Un peu plus de 40 jours après avoir nommé Manuel Valls à Matignon, François Hollande assure qu'il n'y a entre eux aucun nuage, aucune rivalité. «Il n'y a pas deux équipes, c'est la même équipe, c'est la même politique. Mais chacun est dans sa fonction institutionnelle», explique en petit comité le président, qui appelle son Premier ministre «Manuel». S'agace-t-il de l'hyperactivité de Valls, qui en est déjà à son troisième journal télévisé de 20 heures ? «Pourquoi ça me poserait un problème ? C'est ce que j'ai souhaité», balaie Hollande, qui décrit un duo exécutif en «parfaite cohérence».

Le chef de l'Etat garde quand même à l'oeil son ambitieux cadet, dont il a suivi la prestation dimanche sur TF1 depuis sa chambre d'hôtel de Bakou (Azerbaïdjan). En filigrane, Hollande fait passer le message : le patron, c'est lui ! Même accaparé par l'agenda diplomatique, crises en Ukraine et au Nigéria obligent, il ne lâche pas un pouce du terrain national. Valls multiplie les déplacements au contact des Français ? Hollande en prévoit un dès son retour du Caucase ! Et c'est lui, pas le Premier ministre, qui prendra la parole pour présenter les grandes lignes de la réforme territoriale, sans doute la semaine prochaine. Et ce, après avoir reçu lui-même les chefs de parti à l'Elysée.

C'est lui qui rendra les arbitrages budgétaires

De même, c'est Hollande qui a demandé à Valls de «s'engager pleinement» dans la campagne des européennes. Lui considère qu'il a fait sa part en publiant une tribune sur l'Europe et en s'affichant avec Angela Merkel. En clair : au Premier ministre de mouiller la chemise sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M156470 le lundi 12 mai 2014 à 10:18

    Les Pieds Nickelés étaient trois...

  • M156470 le lundi 12 mai 2014 à 10:17

    FITTOTO -- Une seule équipe de "baltringues"

  • dhote le lundi 12 mai 2014 à 09:59

    Il n'y a pas deux équipes il n'y en a aucune!