Hollande sur France Inter : «On n'a rien appris de nouveau», estime Aliot (FN)

le
3
Hollande sur France Inter : «On n'a rien appris de nouveau», estime Aliot (FN)
Hollande sur France Inter : «On n'a rien appris de nouveau», estime Aliot (FN)

Du Front national au Parti communiste en passant par l'UMP, aucun parti d'opposition ne semble avoir été convaincu par l'intervention de François Hollande ce lundi matin sur France Inter. Durant deux heures, le président de la République a évoqué sa politique, point par point, du pacte de responsabilité à la loi Macron. François Hollande a également reconnu et assumé son échec à propos des chiffres du chômage. 

Il est dans son rôle de président, affirme Alain Juppé, candidat à la présidentielle de 2017, mais «nous sommes encore dans un marasme profond». L'avis de Louis Aliot, vice-président du Front national interrogé sur LCI, est plus tranché : «On n'a rien appris de nouveau. On a un président satisfait de sa manière de voir les choses mais malheureusement, les Français n'ont pas la même opinion». 

Finalement, seul Europe Ecologie-Les Verts semble saluer une partie du discours de François Hollande. «L'engament écologique n'était pas au premier rang des priorités de François Hollande (...) Nous saluons cette évolution», explique François de Rugy, co-président du groupe EELV à l'Assemblée. 

Hollande «content de lui» mais «la France prend l'eau» (UMP). Lors d'un point presse, les porte-parole de l'UMP Isabelle Le Callennec et Sébastien Huyghe ont critiqué l'intervention de François Hollande. «On voit un président content de lui et pendant ce temps, les Français boivent la tasse et le navire France prend l'eau de toutes parts avec des records de chômage, de déficits publics, de faible nombre de logements construits : 300 000 en 2014, le même chiffre qu'après la guerre», ont-ils noté. 

Evoquant la loi Macron, la première «y a vu de bonnes choses» comme «des mesures de simplification dans les entreprises, en matière d'urbaisme ou de mobilité dans le parc social». Mais, prévoit Isabelle Le Callennec, «il y aura des résistances à tous les étages dans la majorité et le projet va ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 5 jan 2015 à 17:25

    Cette déclaration est vraiment un scoop, il attendait quoi ? la Démission de FH.....

  • pichou59 le lundi 5 jan 2015 à 13:25

    il doit être le président les politicards .... des fonctionnaires et des profiteurs?? avec 28000 chômeurs de plus (du privé), il ne peut y avoir de croissance

  • M8252219 le lundi 5 jan 2015 à 12:03

    "Je changerai tout ce qui bloque, empêche, freine et nuit à l'égalité et au progrès" PROMESSES PROMESSES TOUJOURS DES PROMESSES:CE QUI BLOQUE:5.4 millions de fonctionnaires plus 35000 en 1 an.ÉGALITÉ:suppression de tous les régimes spéciaux.Le statuts des élus identique" au statut des citoyens;démission de la fonction publique pour tout élu.ÉGALITÉ ET PROGRÈS: mettre en place la TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient tous doivent participer à son financement.