Hollande sur France Inter : ce qu'il faut retenir

le , mis à jour à 21:13
2
Hollande sur France Inter : ce qu'il faut retenir
Hollande sur France Inter : ce qu'il faut retenir

Entre un sommet européen à haut risque et un (long) déplacement en Polynésie et Amérique latine, François Hollande était l'invité de France Inter, ce vendredi. Le président de la République s'exprimaient depuis Bruxelles (Belgique) où les négociations pour éviter un Brexit se sont éternisées. De la crise des réfugiés à la réforme du Code du travail en passant par le référendum de Notre-Dame-des-Landes, voici les principaux points de l'intervention du chef de l'Etat.

La France «prendra acte» d'une sortie des Britanniques de l'UE. «Je fais ce qu'il faut pour que nous puissions garder le Royaume-Uni dans l'Europe, mais à condition que l'Europe puisse avancer», a assuré le chef de l'Etat, qui espère toujours qu'un compromis sera trouvé. Mais pas à n'importe quel prix : «Je ne vais pas laisser un pays ami, la Grande-Bretagne, dans la situation où il pourrait satisfaire son opinion publique, elle-même divisée, au risque de ne pas faire avancer l'Europe justement pour régler les problèmes qui sont les nôtres».«Si les Britanniques veulent sortir, je le regretterai (...) mais j'en prendrai acte», a-t-il encore affirmé. 

La fin de Schengen, synonyme de «fin de l'Europe». Dressant un diagnostic très sombre d'une Europe «sans projet», François Hollande a jugé réel «le risque d'une dislocation molle» de l'Union. Autre avertissement de la part de chef de l'Etat : la fin de l'espace Schengen marquerait «la fin de l'Europe au sens de la libre-circulation entre Européens». Concernant la crise des réfugiés, il a appelé «à ne pas renvoyer sur un pays, la Grèce, la responsabilité qui est la nôtre». «Si les frontières intérieures ferment, si Schengen n'est plus appliqué, ces réfugiés vont rester en Grèce, un pays qui a déjà des difficultés économiques considérables, qui va en faire quoi ?» a-t-il encore relevé.

Hollande candidat en 2017 qu'en cas de baisse du chômage. Le chef de l'Etat a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Ah non mon commentaire reste alors que le titre initial était : la soirée sera longue à Bruxelles pour FH. Si vous changez le titre enlevez les commentaires. C'est ainsi que les forums de Boursorama n'ont ni queue ni tête !!!!!!

  • frk987 il y a 11 mois

    Julie attendra, elle n'y perdra pas grand chose vu la décrépitude de l'artiste !!!!