Hollande soulagé par le soutien politique des Vingt-huit

le
0
Réunis à Vilnius, les chefs diplomates de l'UE se sont prononcés pour une «réponse claire et forte» à l'attaque chimique du 21 août. Paris a salué le ralliement surprise de l'Allemagne à cette position.

Envoyé spécial à Vilnius (Lituanie)

Les Européens ont retrouvé ce week-end le chemin d'un accord sur la Syrie. À l'unanimité, ils se sont prononcés pour une «réponse claire et forte» à l'attaque chimique du 21 août, mais n'ont pas approuvé pour autant les frappes militaires. Les malentendus, glissés sous le tapis, risquent de ressurgir avec les rendez-vous des jours à venir: votes au Capitole, harangues des présidents Hollande et Obama, suivis d'une probable confrontation au Conseil de sécurité.

Après le fiasco du G20, la surprise du rendez-vous des chefs diplomates de l'UE à Vilnius a été le ralliement de l'Allemagne samedi à un texte de soutien dicté par Obama. L'appel, rendu public par la Maison-Blanche, réclame «une réaction internation...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant