Hollande se résigne à la victoire de Merkel

le
0
L'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), le parti d'Angela Merkel, au pouvoir depuis les élections fédérales de 2005, domine les sondages. Les résultats du scrutin de septembre donneront le ton de la relation franco-allemande.

Entre François Hollande et Angela Merkel, ça a commencé par un coup de foudre. Celui qui a frappé l'avion du président de la République, alors en route pour Berlin au soir de son élection. C'est une tradition, chaque président nouvellement élu réserve sa première visite à l'Allemagne, moteur de l'Europe oblige.

Au départ, la méfiance domine. Angela Merkel a failli venir en France pendant la campagne présidentielle pour soutenir Nicolas Sarkozy. Quant à François Hollande, toujours pendant la campagne, il s'est carrément rendu à Berlin devant les membres du SPD, l'adversaire politique de Merkel. Sur la forme, il y avait brocardé le couple «Merkozy» ; sur le fond, il avait assuré qu'en cas de victoire, il se ferait fort de réor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant