Hollande salue la position commune de l'Europe sur la Syrie

le
0
HOLLANDE SALUE LA POSITION COMMUNE DE L'EUROPE SUR LA SYRIE
HOLLANDE SALUE LA POSITION COMMUNE DE L'EUROPE SUR LA SYRIE

NICE (Reuters) - François Hollande a salué samedi la position commune de l'Europe sur le conflit syrien et estimé que la France n'était plus isolée sur la réponse à apporter à l'attaque chimique imputée par les Occidentaux au régime de Damas.

"Au départ on peut penser qu'on est seuls quand on prend la responsabilité d'agir et de prévenir les autres que nous, parce que nous sommes la France, avons un rôle particulier mais ensuite, il y a un travail de conviction, il se fait", a déclaré le président français lors d'un déplacement à Nice pour l'ouverture des Jeux de la francophonie.

"Au G20, nous avons progressé, maintenant l'Union européenne s'est rassemblée. J'ai contribué à cette position en indiquant que le rapport des inspecteurs (de l'Onu) serait un élément de la décision", a-t-il ajouté.

L'Union européenne a attribué samedi au gouvernement de Bachar al Assad la responsabilité de l'attaque à l'arme chimique du 21 août dans la banlieue de Damas sans se prononcer explicitement pour une riposte militaire occidentale.

"Il y a des indices qui vont dans le sens de la responsabilité du régime syrien, nous avançons", a répété samedi François Hollande.

"Il n'y aura pas de solution militaire en Syrie. Il y aura une action militaire, il y aura une pression militaire conduisant à une solution politique et dans les meilleurs délais. C'était ce que voulaient les Européens", a-t-il ajouté.

François Hollande a annoncé vendredi qu'il attendrait la présentation du rapport des inspecteurs de l'Onu sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie avant de déclencher une opération militaire contre le régime de Bachar al Assad.

Barack Obama, qui attend un vote du Congrès la semaine, n'a pas décidé s'il attendrait le rapport des inspecteurs avant de passer à l'action, a déclaré samedi le secrétaire d'Etat américain John Kerry lors d'un point de presse commun avec son homologue français Laurent Fabius à Paris.

François Hollande a confirmé samedi qu'il s'adresserait aux Français lorsqu'il disposerait de tous les éléments, à savoir le résultat du vote du Congrès et le rapport des inspecteurs de l'Onu, "sans doute en fin de semaine" prochaine.

Matthias Galante, avec John Irish, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant