Hollande s'offre un jour de répit à Monaco

le
0
Le chef de l'état a évoqué avec Albert de Monaco un sujet qui fâche : la grogne de l'AS Monaco, qui veut échapper à la taxe de 75 %.

Un peu de douceur dans un monde de brutes. Au plus bas dans les sondages, hué le 11 Novembre, cerné par les mécontentements catégoriels, François Hollande s'est offert une journée de répit sous le soleil de Monaco, où il effectuait une visite officielle jeudi. Une visite rituelle qu'ont accomplie la plupart de ses prédécesseurs dans cet État miniature, où l'on ne paye pas d'impôts sur le revenu et dont le budget se trouve presque à l'équilibre. De quoi faire pâlir d'envie un président assommé de dettes et pris au piège de la fiscalité. «Pour avoir la foi, il faut être charbonnier/ Pour séduire la foule, il faut chanter la pêche aux moules/ Et pour pas payer d'impôt, il faut naître à Monaco», chantait Joe Dassin...

Tout sourire, le président a savouré cette parenthèse enchantée, loin de l'avalanche de mauvaises nouvelles do...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant