Hollande s'en prend à Berlusconi

le
1
Le président français a estimé cette nuit à Bruxelles qu'il n'y avait pas de «perspective très sérieuse» pour l'ancien chef du gouvernement italien de succéder à Mario Monti. » Le drame Monti-Berlusconi à l'affiche à Bruxelles

Envoyé spécial à Bruxelles

Lors de la conférence de presse qui a suivi jeudi soir la réunion avec les dirigeants européens à Bruxelles, François Hollande s'est livré à une charge d'une rare dureté à l'encontre de Silvio Berlusconi. Interrogé sur l'hypothèse d'un retour de l'ancien président du conseil italien, après l'annonce de la démission de Mario Monti, François Hollande s'est déchaîné. «Je ne pense pas qu'il y ait une perspective très sérieuse du côté de Berlusconi», a commencé le président de la République avant de poursuivre: «Avec lui, ce qui est vrai un jour n'est pas forcément vrai le lendemain».

Dans la journée, Silvio Berlusconi avait assisté à Bruxelles à la réunion du PPE, le parti qui rassemble le...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le vendredi 14 déc 2012 à 12:06

    la pieuvre de goldman sach a mis toute ses pièces en Europe !!!!! donc les financiers us contrôle Europe