Hollande, Royal, policiers, les vérités de Manuel Valls

le , mis à jour le
2
Manuel Valls, Premier ministre de la France.
Manuel Valls, Premier ministre de la France.

Manuel Valls était ce mercredi l'invité de France Inter. Il s'est exprimé sur de nombreux sujets, la candidature de François Hollande à la prochaine élection, l'éventualité de la sienne, mais aussi Notre-Dame des Landes, la "jungle de Calais" ou encore la crise au sein de la police.

Bilan

Le Premier ministre a assuré être "convaincu" que, "contre tous les pronostics" pour la présidentielle de 2017, "nous pouvons représenter demain un espoir, une espérance". "Pourquoi ? Parce que toutes les propositions de la droite, d'Alain Juppé, de Nicolas Sarkozy, de François Fillon ne rencontreront jamais l'adhésion des Français". Le Premier ministre veut "porter un message de fierté sur l'action qui est la nôtre depuis 2012". "Je veux défendre ce bilan, dans bien des domaines, j'en suis fier", a-t-il insisté, saluant par exemple les "90 000 chômeurs de moins depuis le début de l'année".

LIRE aussi Le Foll, Valls : entre lucidité et fol espoir

Hollande candidat ?

Interrogé sur le livre polémique de confidences de François Hollande, Manuel Valls a fait preuve de retenue, tout en laissant percer une critique : "Ce que j'ai à dire au président de la République, je lui dis directement, parce que je pense que l'exercice du pouvoir, c'est l'intimité, c'est le respect de la confidence, c'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 il y a un mois

    les 90 000 chomeurs, du bidon grâce au trafiquage des chiffres par le PS et aux formations qui dans quelques mois renverront tous ces chomeurs a pôle emploi. Le mensonge, que du mensonge de la part de ces socialos

  • frk987 il y a un mois

    12 balles......