Hollande : retour vers le passé

le
1
François Hollande dépose une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu le 11 novembre 2013.
François Hollande dépose une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu le 11 novembre 2013.

François Hollande est en plein marathon mémoriel. Après le moment de recueillement au café Croissant en souvenir de la mort de Jean Jaurès, où le grand homme fut assassiné le 31 juillet 1914, et l'accolade avec son homologue allemand Joachim Gauck en Alsace, le président prononçait ce mardi à Liège un discours pour la commémoration de la Première Guerre mondiale. Avant de prendre la parole, on l'a vu avoir un échange très complice avec le prince William et son épouse Kate. Le couple princier était déjà présent le 6 juin lors des célébrations du soixantième anniversaire du Débarquement sur les plages de Normandie, mais n'avait pu rencontrer le président français, déjà très à l'aise au milieu des chefs d'État du monde entier. Comme un poisson dans l'eau dans cet exercice où il y a plus de points à prendre que de coups, puisqu'il est difficile pour l'opposition d'attaquer lorsqu'on honore la mémoire de soldats morts pour la patrie, François Hollande doit encore répondre présent à de nombreux rendez-vous historiques. Après quelques jours de repos à La Lanterne, il présidera le 15 août une cérémonie sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, soixante-dix ans après le Débarquement en Provence, avant de commémorer la Libération de Paris, le 25 août. Au total, en six mois, de juin à novembre, c'est une quinzaine de cérémonies que le chef de l'État va présider."Un passionné d'histoire"Des évènements que François Hollande...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mardi 5 aout 2014 à 17:27

    Vu le résultat de l'élection présidentielle, une majorité des français ignoraient qu'ils élisaient un "has been" ! Spécialiste des commémorations mais incapable de gérer le présent et encore moins l'avenir...